Aides financières

Les aides financières pour la construction d’une maison neuve

Découvrez les principales aides financières pour vous accompagner dans vos travaux de construction.

Dans votre plan de financement, outre un prêt immobilier classique, vous allez pouvoir prendre en compte les aides suivantes :

Le PTZ+ = Prêt à taux zéro

Le PTZ + aide en priorité les ménages aux revenus modestes. Accessible sous conditions de ressources, il finance la construction de votre première maison.
Pour en bénéficier, vous devez être primo-accédant, ou ne pas avoir été propriétaire de votre résidence principale pendant les deux années précédant l’offre de prêt du PTZ+. Le montant du crédit va dépendre des ressources de votre ménage, de la zone géographique où se situe le bien et du nombre de personnes composant votre foyer.

Bon à savoir :

  • Le PTZ+ peut atteindre 118.470 euros, et son remboursement peut s’étaler jusqu’à 25 années.
  • Aucun frais de dossier, frais d’expertise ou intérêts ne peuvent être perçus sur le PTZ+.
  • Un seul PTZ+ ne peut être accordé pour un même achat.

Le prêt épargne-logement, pour les détenteurs d’un PEL/CEL

Si vous êtes détenteur d’un PEL (Plan épargne logement) depuis 4 ans, et/ou d’un CEL (Compte épargne logement) depuis 18 mois, vous pourrez bénéficier d’un prêt important, dont le montant va dépendre des sommes épargnées et des intérêts acquis.
Ce prêt épargne logement peut représenter 100 % de votre projet (hors frais), et s’élever jusqu’à 92 000 € pour le Prêt PEL, et 23 000 € pour le prêt CEL

Le prêt action logement, l’aide financière par l’entreprise

Vous pourrez en bénéficier si vous êtes salarié d’une entreprise privée de plus de 10 personnes. Votre employeur n’est pas dans l’obligation d’accepter : cela dépend des choix et de la politique de l’entreprise. Le prêt action logement ne peut jamais dépasser 30 % du coût total votre opération de construction.
Son taux est plus qu’intéressant : 1,25 % depuis le 1er janvier 2014.

NB : Pour en bénéficier, la maison devra être occupée à titre de résidence principale

Les bonus écologiques

Si votre projet de construction respecte les nouvelles normes et règlementations thermiques, et s’il est en avance sur les lois actuelles, les subventions financières ne manquent pas.

Vous pourrez par exemple bénéficier des aides suivantes :

  • Une TVA réduite pour certains aménagements : chauffe-eau solaire, pompe à chaleur…
  • Une exonération de taxe foncière pendant deux ans, voire plus si le logement affiche un niveau de performance énergétique prolongée supérieur à celui imposé par la loi. Cette exonération peut également s’appliquer si votre maison est destinée à un usage agricole, ou si elle se situe à proximité d’une zone dangereuse (sites miniers, sites Seveso etc.)

Important : prenez également connaissance des normes RT (Réglementations thermiques) en vigueur, et du label BBC (Bâtiment basse consommation).

Les aides des collectivités locales

Notez enfin que votre ville, département et région peuvent vous aider à obtenir des aides, distribuées sous forme de subventions ou de prêts bonifiés. Pour en bénéficier, renseignez-vous auprès de votre mairie, de votre Conseil Général et des agences départementales d’information sur le logement (Adil).

SeLoger Finances

Sur le même thème