Aides financières

Quelles sont les différentes aides financières auxquelles je peux faire appel ?

Si vous avez envie d’acheter mais que votre budget reste limité, sachez que plusieurs dispositifs publics, reconnus par les banques, sont prévus pour vous épauler financièrement. Voyez plutôt.

Le PTZ+ = Prêt à taux zéro, l’aide financière pour les revenus modestes

Le PTZ + aide en priorité les ménages aux revenus modestes. Il est accessible sous conditions de ressources, et finance votre premier achat ou la construction de votre première maison.

Pour en bénéficier, vous devez être primo-accédant, ou ne pas avoir été propriétaire de votre résidence principale pendant les deux années précédant l’offre de prêt du PTZ+. Le montant du crédit va dépendre des ressources de votre ménage, de la zone géographique où se situe le bien et du nombre de personnes composant votre foyer.

Le PTZ+, à retenir :

  • Le PTZ+ peut atteindre 118.470 euros, et son remboursement peut s’étaler jusqu’à 25 années.
  • Aucun frais de dossier, frais d’expertise ou intérêts ne peuvent être perçus sur le PTZ+.
  • Un seul PTZ+ ne peut être accordé pour un même achat.

Le prêt action logement (anciennement « 1 % logement »), l’aide financière par l’entreprise

Vous pourrez en bénéficier si vous êtes salarié d’une entreprise privée de plus de 10 personnes. Il faudra pour cela faire la demande à votre employeur, qui n’est pas dans l’obligation de dire oui : cela dépend des choix et de la politique de l’entreprise. Le prêt action logement peut financer un bien neuf ou ancien, et ne peut jamais excéder 30 % du coût total votre opération.

Son taux depuis le 1er janvier 2014 : 1,25 % : soit une aide particulièrement intéressante !

Les aides des collectivités locales

Votre ville, département et région peuvent vous aider à obtenir un crédit. Ces aides sont la plupart du temps destinées aux primo-accédants, et distribuées sous forme de subventions ou de prêts bonifiés. Pour en bénéficier, renseignez-vous auprès de votre mairie, de votre Conseil Général et des agences départementales d’information sur le logement (Adil).

Exemples à consulter : le « Passeport Premier Logement » à Bordeaux, le « PPL » à Paris, ou encore l’’aide à l’accession sociale à la propriété’ avec la Communauté Urbaine de Strasbourg.

Le prêt épargne-logement, l’aide financière pour les détenteurs de PEL / CEL

Déjà épargnant ? Si vous êtes détenteur d’un PEL (Plan épargne logement) depuis 4 ans, et/ou d’un CEL (Compte épargne logement) depuis 18 mois, vous pourrez bénéficier d’un prêt important, dont le montant va dépendre des sommes épargnées et des intérêts acquis.

NB : le prêt épargne logement peut représenter 100 % de votre projet (hors frais), et s’élever jusqu’à 92 000 € pour le Prêt PEL, et 23 000 € pour le prêt CEL.

Intéressez-vous aussi au prêt accession sociale (PAS)

Le PAS finance l’achat de votre résidence principale, dans l’ancien et le neuf. Il est également accordé sous condition de ressources, et peut devenir le prêt principal et financer jusqu’à 100 % de votre opération. Taux actuels : entre 3 et 3,6 % sur vingt ans.

Les autres aides financières à ne pas oublier

  • le prêt 110 %, si vous avez de solides garanties pour le remboursement (plus rare et soumis à de nombreuses conditions),
  • le déblocage de la participation, si vous êtes salarié,
  • et évidemment la demande de caution à des proches, lorsque c’est possible !
SeLoger Finances

Sur le même thème