Assurance de prêt

Faut-il prendre l’assurance perte d’emploi ?

Si vous passez par une période de chômage, l’assurance perte d’emploi protège la banque en cas de difficultés de remboursement de votre prêt. Est-elle recommandée pour vous ? Mode d’emploi.

L’assurance perte d’emploi n’est pas obligatoire si vous souhaitez contracter un emprunt. De nombreuses banques l’imposent néanmoins à leurs clients, ou règlementent son accès.

Elle reste une précaution nécessaire, surtout si vous travaillez dans un secteur d’activité sensible à la conjoncture économique, et donc avec des risques de licenciement importants.

Avez-vous le profil ?

L’assurance perte d’emploi n’est proposée qu’aux salariés en CDI (Contrat à durée indéterminée). Sont exclus, de fait : les professions libérales, les artisans, les travailleurs indépendants, les commerçants, les exploitants agricoles, les fonctionnaires et les retraités.

12-01

Si vous êtes effectivement en CDI, vous devez également remplir les conditions suivantes :

  • avoir au minimum 6 mois d’ancienneté.
  • ne pas être en période d’essai, en préavis de licenciement ou avoir démissionné.
  • être rattaché à un régime d’assurance-chômage (Assedic ou assimilé).
  • ne pas dépasser un certain âge : rarement au delà de 65 ans

Comment ça marche ?

Pendant une période, appelée le délai de carence, pouvant s’étaler de 6 à 12 mois après la signature du contrat, vous ne pourrez pas être indemnisé, que vous perdiez votre emploi ou non.

Si vous vous retrouvez réellement au chômage, et lorsque vous recevrez pour la première fois vos indemnités de Pôle Emploi (Assedic), il faudra ensuite attendre, de 3 à 6 mois supplémentaires selon la formule choisie. Passé ce délai de franchise, l’assurance perte d’emploi va enfin payer partiellement les mensualités de votre prêt immobilier, pendant la période prévue dans le contrat.

Quelle durée ? Généralement entre 1 et 4 ans. A l’issue de cette période, le contrat est renouvelé par reconduction tacite. Notez donc bien la date butoir, et réfléchissez à l’opportunité ou non de renouveler (et renégocier) le contrat.

Si vous connaissez plusieurs périodes de chômage consécutives, vous ne serez pas systématiquement couverts par l’assurance perte d’emploi.

Quel prix ? Le coût de l’assurance perte d’emploi varie généralement entre 0,2 % et 0,7 % du capital emprunté, ou de 1 % à 7 % de vos mensualités, si vous choisissez ce mode de calcul

12-02

Notez bien que l’assurance ne couvre pas systématiquement l’intégralité des remboursements. Cela peut aller de 50 % à 100 % des mensualités, selon vos choix et les propositions de la banque.

Vous l’avez compris, l’assurance perte d’emploi représente un poste de dépense important, et reste soumise à de très nombreuses conditions. Soyez donc vigilants et n’hésitez pas à vous entourer, d’un courtier indépendant par exemple, pour trouver l’assurance la moins coûteuse et la mieux adaptée à votre profil.

 

April

Sur le même thème