Banque en ligne

Indépendants : comment déclarer vos impôts ?

Les travailleurs indépendants ne déclarent pas leurs revenus de la même façon que les salariés. Leur imposition est déterminée en fonction de leur chiffre d’affaires ou de leurs bénéfices. Explications.

Si vous êtes travailleur indépendant, vos revenus imposables dépendent du régime d’imposition correspondant à l’activité de votre entreprise. Vous pouvez relever du régime des Bénéfices Industriels et Commerciaux (régime BIC) ou du régime des Bénéfices Non Commerciaux (régime BNC). Le calcul est différent dans ces deux cas.

Première option : le régime BIC

Vous relevez du régime BIC si vous avez une activité commerciale, industrielle ou artisanale. Si c’est votre cas, c’est votre bénéfice imposable (c’est à dire le chiffre d’affaires diminué des charges réelles) qui sera pris en compte pour calculer vos impôts. Cette règle s’applique si votre entreprise est au régime réel simplifié ou au régime réel normal. Le choix du régime fiscal se fait lors de la création de l’entreprise.

Le régime réel simplifié recouvre les chiffres d’affaires compris entre 82 200 euros et 783 000 euros pour les activités d’achat-vente, et entre 32 900 euros et 236 000 euros pour les activités de prestation de services.

Le régime réel normal recouvre les chiffres d’affaires supérieurs à ces montants (783 000 et 236 000 euros).

Deuxième option : le régime micro-BIC

Si votre chiffre d’affaires est inférieur à certains seuils (82 200 euros pour de l’achat-vente ou 32 900 euros pour les activités de services), vous relevez du régime spécifique dit micro-BIC. Dans ce cas, c’est votre chiffre d’affaires qui est pris en compte, et non votre bénéfice imposable. Vous pouvez appliquer un abattement forfaitaire de 71 % pour les activités d’achat-vente et de 50 % pour les activités de prestation de services. Le revenu imposable est le fruit de ce calcul.

Troisième option : le régime BNC

Vous êtes affilié au régime BNC si vous exercez une profession libérale. Si c’est votre cas, le calcul de votre impôt dépend de votre bénéfice imposable, comme pour le régime BIC. L’abattement est ici de 34 %.

Quatrième option : le régime micro-BNC

Tout comme pour le régime BIC, il existe un régime spécial appelé micro-entreprise ou micro-BNC. Vous pouvez être affilié à ce régime si votre chiffre d’affaires annuel hors taxe ne dépasse pas 32 900 euros. Si c’est votre cas, vous pouvez appliquer à votre chiffre d’affaires un abattement forfaitaire de 34 %, avec un minimum d’abattement de 305 euros. Ce calcul vous permet d’obtenir votre revenu imposable.

En pratique

Quel que soit votre régime, la déclaration de vos revenus s’effectue par déclaration pré-identifiée, à la différence des autres contribuables, qui déclarent via des déclarations pré-remplies. Le fisc identifie votre entreprise : à vous de renseigner les revenus qui en découlent.

Selon votre régime, vous devez signaler sur une déclaration de revenus complémentaires (numéro 2042 C PRO) le montant de votre bénéfice imposable ou celui de votre chiffre d’affaires dont vous aurez déduit l’abattement forfaitaire.

Votre revenu d’indépendant s’ajoute aux autres revenus de votre foyer fiscal. Le calcul de votre imposition se fait ensuite sur la base du barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Hello bank !

Sur le même thème