Banque en ligne

Faire fructifier votre épargne, mode d’emploi

Préparer votre retraite, arrondir vos fins de mois, passer d’un temps complet à un temps partiel ou encore financer un achat exceptionnel : il est toujours intéressant de toucher des revenus réguliers. Et c’est possible, en plaçant votre capital de façon intelligente. Explications.

Première solution : l’investissement locatif

Qui n’a jamais rêvé de devenir rentier ? Pour obtenir des revenus réguliers et compléter votre salaire, la solution classique consiste à investir dans l’immobilier. Pour une même somme, les spécialistes recommandent généralement d’acheter plusieurs petits logements plutôt qu’un seul de plus grande taille. Ils seront plus faciles à louer, et si vous avez un problème de location sur l’un d’entre eux, les autres pourront compenser le manque à gagner.

Comme pour tout projet immobilier, un investissement locatif demande un maximum de préparation. Informez-vous autant que possible sur l’endroit où vous souhaitez acheter, en privilégiant les logements situés à proximité des transports, des commerces et des établissements scolaires. Soyez également attentifs aux perspectives de développement de l’agglomération : la ville est-elle dynamique ? Des constructions d’équipements urbains sont-elles prévues dans les mois et les années à venir ?

Le rendement d’un appartement bien situé peut atteindre jusqu’à 6 % avant impôts, et un peu plus dans le cas d’une location meublée. Mais attention : un investissement locatif n’est pas dépourvu de contraintes. Il peut être chronophage et présente des risques, comme le risque d’impayés ou la vacance du logement, et nécessite un entretien régulier.

Deuxième solution : les SCPI

Le terme SCPI renvoie à « Société civile de placement immobilier ». Ce placement est souvent présenté comme regroupant tous les avantages de l’immobilier locatif… sans les inconvénients. En clair, vous achetez une part dans une société dont la mission est d’acheter des logements ou des bureaux. En échange de votre investissement, la société vous verse une partie des loyers collectés. Vous n’avez donc à vous occuper ni de la gestion des biens, ni de la collecte des loyers, ni des travaux… Le ticket d’entrée est par ailleurs moins élevé que dans le cadre d’un achat immobilier : il est possible d’investir à partir de quelques milliers d’euros. De plus, les risques sont mutualisés entre les différents logements et bureaux détenus par la société. En cas de pépin sur l’un d’entre eux, le risque est donc compensé par les autres biens. Le rendement peut dépasser 5 % pour les SCPI les plus performantes.

Il y a une vie après l’immobilier

L’immobilier, c’est bien, mais d’autres solutions existent pour faire fructifier votre capital. Vous pouvez par exemple placer votre argent sur une assurance-vie, qui peut vous rapporter entre 3 et 5 % en fonction des risques que vous êtes prêts à prendre. Après huit ans, vous pouvez retirer chaque année jusqu’à 4 600 euros d’intérêts sans payer d’impôts à l’exception des prélèvements sociaux de 15,5 %.

Autre source de revenus : les obligations d’entreprises. Relativement sûres, elles permettent d’obtenir un rendement régulier compris entre 2 et 3 %. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre banquier sur les possibilités d’en obtenir.

Les points-clés à retenir

Plusieurs solutions existent pour transformer votre capital en une source d’argent régulière. Outre l’immobilier locatif, vous pouvez vous intéresser à l’achat de parts dans une SCPI, ou contracter une assurance-vie.

Hello bank !

Sur le même thème