Credit immobilier

La négociation de vente : comment justifier une proposition d’achat inférieure au prix de vente ?

La négociation dans l’immobilier ne s’improvise pas. Le logement de vos rêves est trop cher ? Voici comment s’y prendre pour faire baisser les prix.

Vous allez devoir vous poser les bonnes questions, et prendre le temps de constituer un dossier et des arguments en béton.

Déterminez le véritable prix du marché

Pour être pertinent et connaître vos marges de manœuvre, il convient avant tout de connaître les prix réels du marché. Votre but est d’acheter en dessous de ce prix réel, sans prendre en compte le prix initial proposé par le vendeur et/ou l’agence.

Pour cela, relevez les prix affichés pas les principales agences immobilières, puis faîtes une moyenne des prix au m² par type de logement. Attention : plus les surfaces sont grandes, plus le prix au m² est bas. A partir de ce prix moyen au m², vous pouvez déjà proposer un prix inférieur d’au moins 10%.

Exemple : pour un prix moyen au m² de 3000 euros, n’achetez pas au dessus de 2700 euros.

Préparez une liste d’arguments

Montrez le sérieux de votre démarche en déroulant votre argumentation, à l’aide de documents imprimés et joints à votre dossier. C’est d’autant plus important si le logement visé présente des ‘défauts’ et des failles.
Exemples :
– si le logement vous semble surcoté, joignez une carte des prix du même quartier, et des annonces de logements semblables et moins chers
– si le logement doit être rénové, joignez un devis détaillé pour les travaux…

Montrez votre bonne volonté

Soyez donc exigeant, mais aussi arrangeant, en montrant que vous êtes prêt à faire des efforts.
Exemples :
– si le vendeur veut vendre rapidement, tentez de raccourcir les délais, et montrez que vous êtes prêt à signer la promesse de vente avant même que votre prêt ne soit bouclé (cf : la clause suspensive)
-si le logement a besoin de travaux : proposez de les prendre en charge, en échange d’une légère décote sur le prix

Astuces pour bien négocier

Plusieurs principes fondamentaux doivent être respectés pour une bonne négociation.
Le premier d’entre eux : ne formulez jamais la première offre, car sinon vous n’aurez plus aucune base de discussion. Vous allez devoir inciter le vendeur à faire une nouvelle proposition. Comment faire ?

– si vous êtes en direct avec un particulier, tâtez le terrain et montrez votre détermination. Vous verrez rapidement s’il est ouvert aux pourparlers. S’il vous demande un nouveau prix, proposez lui entre 15 % a 20% en dessous, et guettez sa réaction.

-Si vous passez par une agence, demandez directement ce qu’il est possible d’obtenir. Les agents connaissent la plupart du temps les comportements des vendeurs. Vous serez directement fixé sur la possibilité (ou non) de négocier.

Vous Financer

Sur le même thème