Investissement & fiscalité

Travaux dans l’ancien : deux astuces pour faire des économies d’impôt

Voici deux des principaux dispositifs permettant de réduire votre impôt sur le revenu en réalisant des travaux dans des logements anciens.

La loi Malraux 2014

Cette loi vous donne droit à une réduction d’impôt significative sur le montant de vos travaux de restauration.

Qui est concerné ?
Tous les propriétaires d’un bien immobilier, situé dans un périmètre sauvegardé, ayants prévu des travaux de restauration.
Depuis le 1er janvier 2013, il s’adresse également aux français souhaitant réaliser un investissement locatif en achetant des appartements à rénover. Avec une condition importante : les travaux doivent aboutir à une restauration complète de l’immeuble, validée par un architecte des Bâtiments de France (ABF).

Quels montants ?
La réduction d’impôt peut atteindre :

  • 30%, pour un immeuble situé en secteur sauvegardé (souvent les centre-ville historiques)
  • 22%, pour un immeubles situé dans une zone de protection du patrimoine architectural urbain ou paysager (ZPPAUP).

Important : le montant des travaux est plafonné à 100 000€ par an.

Le crédit d’impôt « vert » (crédit d’impôt développement durable)

L’objectif du dispositif est de vous inciter à effectuer des travaux d’amélioration énergétique chez vous, et de soutenir les technologies de pointe liées au développement durable. Le crédit d’impôt va financer les matériaux qui utilisent des énergies renouvelables et qui permettent de faire des économies d’énergie.

Qui est concerné ?
Les propriétaires d’un logement en résidence principale, achevé depuis plus de deux ans, et qui envisagent des travaux d’amélioration

Quels montants ?

Le montant du crédit d’impôt est de
– 15 % pour des travaux en action seule (chantier isolé)
Attention, votre revenu fiscal de référence pour l’année N-2 (exemple : 2012 pour des travaux en 2014) ne doit pas dépasser les plafonds suivants :

  • 24 043 euros pour une personne seule
  • 29.660 pour une personne seule avec un enfant
  • 34.081 euros pour un couple
  • 38.502 euros pour un couple avec un enfant
  • 42.923 euros pour un couple avec deux enfants

– 25 % pour des travaux réalisés dans le cadre d’un bouquet de travaux, soit si vous réalisez au moins deux des acquisitions suivantes :

  • matériaux d’isolation des parois vitrées
  • matériaux d’isolation des parois opaques en vue de l’isolation des murs
  • matériaux d’isolation des parois opaques en vue de l’isolation des toitures
  • chaudières/équipements de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses
  • équipements de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable

NB : l’installation de panneaux photovoltaïques et la pose d’appareils de régulation de chauffage sont désormais exclues du dispositif.

Ces chantiers pourront être étalés sur deux ans, conservez donc vos factures !

Important : le montant des dépenses est plafonné à 8.000 euros pour une personne seule, et à 16.000 euros pour un couple.

Plus d’infos ici :

Voir aussi : le ‘Duflot ancien’, l’éco PTZ, la TVA à 10 %…

SeLoger Invest

Sur le même thème